Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Nos chercheurs communiquent

Nos chercheurs communiquent


Les lives sur Réseaux Rivières TV


 
10 juin 2020 14h
LIVE #8 - Du bois mort pour une rivière vivante, comment convaincre de son utilité, comment mettre en oeuvre ?

Programme prévisionnel :
- présentation de l'intérêt biologique/morphologique des bois morts dans les rivières par Hervé Piégay,
- retour d'expérience de deux syndicats et du canton du Jura,
- échanges sur les présentations,
- les enseignements à retenir pour le futur.
 
1er juillet 2020 14h
LIVE #9 - J'ai du bois qui flotte pendant les crues! Que faire, couper ou observer ?

Programme prévisionnel :
- présentation de la dynamique fluviale des bois morts dans les rivières,
- retour d'expérience d'un syndicat et de suisse,
- échanges sur les présentations,
- Les enseignements à retenir pour le futur.

Conférences

► Drainage basins as biogeochemical reactors // Gilles Pinay, IRSTEA



► Is geomorphology really an issue in river restoration ? // Hervé Piegay, ENS Lyon



► Les indicateurs environnementaux // Natacha Gondran, EMSE



► Retour sur la Conférence Global Health // Natacha Gondran, EMSE


► Riparian characterization from remote sensing // Hervé Piegay, ENS Lyon



► Sols et préservation de la biodiversité // Agnès Richaume, LEM




Reportages

► Les rivières en tresses, des hydrosystèmes d'exception // Hervé Piegay, ENS Lyon




► Pour une gestion alternative des eaux pluviales // Sylvie Barraud, INSA Lyon


► Rationalités, usages et imaginaires de l'eau // Jean-Luc Bertrand-Krajewski, INSA Lyon



► Les entretiens de la SHF // Dynamics of floating objects on bridge piles




► Les entretiens de la SHF // Seiches en canal





► Les entretiens de la SHF // Forces exercées par un écoulement sur des obstacles




► Urban drainage group // Jean-Luc Bertrand-Krajewski, INSA Lyon


Articles / Publications

Tanguy Pouzol, Yves Lévi et Jean-Luc Bertrand-Krajewski, Modelling daily and hourly loads of pharmaceuticals in urban wastewater, International Journal of Hygiene and Environmental Health (éditions ELSEVIER)


Pharmaceuticals are known contaminants of the environment. Assessing and managing the risk associated to this contamination has become an important field of study in environmental sciences. Accurately sampling and measuring pharmaceuticals concentrations in wastewater or in the environment is still costly and difficult. Thus only a few studies have looked at the temporal variability of the concentrations. In parallel, models have been proposed to predict the occurrence of pharmaceuticals. They usually assume that the loads of pharmaceuticals entering a wastewater treatment plant (WWTP) are proportional to the pharmaceuticals sales. However, most of the time, the results are difficult to interpret. The main problem with those models is the lack of data at WWTP. In this context, a stochastic model predicting daily and hourly loads is proposed to better understand the processes influencing the occurrence of pharmaceuticals in wastewater. Using accurate statistical pharmaceutical sales data, the mass consumed daily in the catchment is randomly picked from empirical probability density functions. Then, patients are randomly generated until the picked total mass is reached. For each patient, posology, metabolism and excretion rates of pharmaceuticals to the sewer system are randomly generated according to relevant literature data. In particular, time-use data are used to generate the time-use of patients to pick the times when patients consume pharmaceuticals and also when they excrete them in toilets. Applied to 9 molecules in a French catchment, results show that the model accurately and reliably predicts both the daily and hourly loads of pharmaceuticals at the inlet of the WWTP.

Aurélien Boutaud et Natacha Gondran, Les limites planétaires (éditions La Découverte)


La question des limites environnementales a traversé les XIXe et XXe siècles sans vraiment parvenir à s’imposer. La donne serait-elle en train de changer en ce début de XXIe siècle ? Face à la multiplication des atteintes portées au « système Terre », la communauté scientifique s’est lancée depuis quelques années dans un projet aussi urgent qu’ambitieux : proposer aux décideurs et au grand public un aperçu des principales variables qui déterminent l’équilibre des écosystèmes à l’échelle planétaire. Au-delà du climat et de la biodiversité, ces travaux abordent également des questions moins connues du grand public, comme le déséquilibre des cycles biogéochimiques, le changement d’affectation des sols, l’introduction de polluants d’origine anthropique dans les écosystèmes ou encore l’acidification des océans. Autant d’enjeux pour lesquels la communauté scientifique essaie aujourd’hui de déterminer des frontières à ne pas dépasser si l’humanité veut éviter les risques d’effondrement.
En savoir plus
 

Natacha Gondran, "En débat à Lyon : "Apprendre à connaître ses limites, un défi pour l'Humanité"", Rue89Lyon, 18/11/2019

Musique