Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Journées H2O'Lyon

Journée Mondiale de l'eau 2021

Le 22 mars 2021

H2O'Lyon célèbre la Journée Mondiale de l'eau 2021 par l'organisation de conférences et de rencontres autour du thème #Water2me.



► LES PIEDS DANS L'EAU : DU LABO AU TERRAIN, PARTAGEONS NOS SAVOIRS

Sur le principe de ma thèse en 180 secondes (ou presque), 4 doctorants de la communauté H2O’Lyon viennent exposer leur sujet fétiche. et vous propose de partager une heure ensemble entre l’apéro et le café à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.
Pour cette première nous aurons pour invité.e.s :

Devos Perrine (INRAE REVERSAAL), « Traitement et valorisation des flux secondaires en stations d’épuration : de la mesure à la modélisation »
→ la station d’épuration du futur permettra t elle de récupérer les ressources de l’eau ?

Verdier Héloïse (Université Lyon 1), « Biomonitoring des habitats aquatiques complexes par capteurs à ADN environnementaux »
→ Capteurs passifs à ADNe, et le métabarcoding, Kezako ? Des outils pour suivre demain les évolutions du milieu aquatique ?

• Rousson Christophe (ENS Lyon), « Cartographie régionale opérationnelle de bon fonctionnement des cours d’eau »

→ Avis de recherche : comment trouver l’espace de bon fonctionnement des cours d’eau (EBF) ?

• Anne-Lise Boyer (ENS Lyon), « Pénurie en eau dans le Sud-Ouest étatsunien : Phoenix et Tucson, laboratoires de l’adaptation urbaine au changement climatique ? »
.
→ Du rêve américain à la realité, comment le climat modifie la ville.
 
Cette édition spéciale est une collaboration H2O'Lyon et RRTV.


► MICROPOLLUANTS DANS LES EAUX : DE LA STATION D'EPURATION AU ROBINET

H2O'Lyon a le plaisir de recevoir Nathalie CHEVRE, chercheuse et enseignante à l'Université de Lausanne. Ses recherches portent sur le risque des mélanges de substances chimiques sur l'environnement.

"Les substances chimiques, appelées aussi micropolluants, sont omniprésentes dans l’environnement. C’est particulièrement vrai dans le milieu aquatique où sont détectés pesticides, médicaments, cosmétiques, etc. Ces substances sont utilisées dans nos activités quotidiennes et sont évacuées avec les eaux usées vers les stations d’épuration. Or ces usines de traitement ne sont pas conçues pour les éliminer. Elles finissent donc dans les eaux de surface. Dans ce webinaire, nous illustrerons comment les micropolluants entrent dans le cycle de l’eau urbain, du tuyau de notre évier à notre robinet source d’eau potable. Ceci sur la base de l’exemple des médicaments et du lac Léman, source d’eau potable pour 1 million d’habitants entre la Suisse et la France. Nous discuterons également des questions ouvertes sur le risque que ces substances présentent pour l’environnement et pour la santé."

En savoir plus sur Nathalie CHEVRE...


► REGARDS CROISES AUTOUR DE LA VALEUR DE L'EAU

L’eau est sans doute la ressource la plus précieuse sur terre. Elle nous nourrit, nous apporte hygiène et santé, nous divertit, permet de produire de nombreux biens et de l’énergie et abrite une incroyable biodiversité. Quelle est l’importance de l’eau dans nos vies, nos pratiques culturelles, notre économie et notre environnement ? Comment définir la valeur de l’eau ? Mieux appréhender la valeur de l’eau permet-elle de la préserver ?
Pour en parler, trois chercheurs de la communauté H2O’Lyon partagent leurs points de vue d’économiste, juriste et géographe.
Avec :
  • Emeline Comby (Université Lyon 2), géographe, étudie les impact paysagers de politiques publiques, notamment énergétiques. Elle étudie également comment les paysages aquatiques sont modelés par le capitalisme en Europe et en Amérique du Nord. Elle a co-dirigé avec Matthieu Adam en 2020 Le Capital dans la Cité où elle développe des réflexions sur les reconquêtes des fronts d'eau urbains.
  • Gaetan Bailly (Université Lyon 3), juriste, s’intéresse au droit de l’environnement et plus particulièrement aux usages traditionnels de l’eau à l’épreuve du droit. Il a une expertise en droit français et européen et met actuellement ses travaux en perspective avec les usages et normes au Mexique.
  • Philippe Polomé (Université Lyon 2), économiste, travaille sur l’économie de l'environnement et plus spécifiquement, l'évaluation des politiques publiques et les risques environnementaux. Il est doyen de la faculté d’Economie et de Gestion de l’Université de Lyon 2 et coordinateur du master Risques et Environnement.