Vous êtes ici : Accueil > Formation > Masters

EAube@Lyon // Écologie de l’Anthropocène: Urbanisation, Biodiversité, Eau

 
Une formation université Lyon 1






 

Objectifs de la formation

Le parcours Ecologie de l’Anthropocène : Urbanisation, Biodiversité, Eau a pour objectifs de former des écologues experts et chercheurs capables de travailler en pluridisciplinarité avec les autres sciences humaines, environnementales ou technologiques dont les apports sont indispensables à la compréhension du fonctionnement des écosystèmes de l’anthropocène. Il s’agit de développer au cours de la formation une vision holiste des écosystèmes.

L’anthropocène est une ère où le fonctionnement des écosystèmes est conditionné par l’humanité et ses activités à toutes les échelles spatiales et temporelles. Par les processus d’urbanisation généralisée, qui pénètre tous les espaces même les plus reculés, il affecte la biodiversité, qui connaît une crise sans précédent, ainsi que le fonctionnement des hydrosystèmes, réduisant l’habitabilité de la planète pour tous les êtres vivants, humains compris. Il y a donc une urgence à former des écologues conscients des enjeux et capables de les confronter, dans la recherche académique ou privée, mais aussi dans l’expertise et l’action.

Le parcours EAube propose donc une formation par la recherche, où l’écologie, en particulier le fonctionnement des écosystèmes, prend une place centrale, mais pas exclusive et surtout par isolée. Les enseignements sont pluridisciplinaires dès le deuxième semestre du M1 et intègrent deux projets territoriaux dans le cadre des UE “Terrains Pluridisciplinaires en Ecologie des Ecosystèmes” et “Projet Tutoré”, le premier plutôt centré sur les hydrosystèmes, le second sur les mondes urbains. Les disciplines impliquées sont de manière non exclusive l’écologie, la géographie (humaine, physique et l’aménagement urbain), la physico-chimie environnementale, l’écophysiologie et l’écotoxicologie, les sciences de l’évolution, l’écologie moléculaire et l’ingénierie au service de l’environnement.

 

Débouchés

Le parcours EAube a pour objectif de former des chercheurs et des experts capables d’aborder les problématiques de l’anthropocène en comprenant les enjeux écologiques et humains. Les emplois envisagés en sortie de master sont le doctorat (p.ex. au sein de l’école doctorale E2M2) ou l’emploi comme ingénieur écologue dans des structures publiques ou privées. Les atouts de la formation sont une approche par la recherche et le projet, ainsi qu’un fort accent mis sur les compétences transversales (rédaction scientifique et technique, systèmes d’information géographiques, analyses de données, méthodes expérimentales du laboratoire à l’écosystème). Mais c’est surtout la formation à la pluridisciplinarité qui est au centre du dispositif : être capable de comprendre les problématiques des territoires au-delà de la biologie, de mettre en œuvre des approches de recherche ou d'action intégrant les dimensions humaines et techniques.

Le parcours EAube ne forme pas des experts naturalistes, pour lesquels le parcours BEEB est le plus approprié.

 

Modalités d'admission et inscription en M2


L’admission est conditionnée à la réussite en M1 EAube, ou exceptionnellement, dans un M1 compatible avec la formation (p.ex. parcours EEG ou BEEB du master BEE-Lyon ou parcours à thématiques proches d’autres universités ou écoles).

 




Contenu pédagogique


Documentation et lectures conseillées avant d'entamer l'année de M1

Afin de mieux cerner les problématiques abordées dans le parcours EAube, il est conseillé de se documenter et de lire des ouvrages et rapports pris dans la liste suivante, qui est bien entendu non exhausitve.

Organisation du S2

Le S2 a pour objectif de faire entrer les étudiants dans la pluridisciplinarité, en les initiant aux problématiques de l’anthropocène et aux méthodes des SHS (UE Etudes Urbaines, UE Méthodes des Etudes Urbaines), en les confrontant aux défis des hydrosystèmes (UE Hydrosystèmes), aux enjeux de la biodiversité (UE Biodiversité et Anthropocène), en réunissant toutes ces approches dans l’exploration d’un territoire par son hydrosystème (UE Terrains Pluridisciplinaires en Ecologie des Ecosystèmes) ou par son urbanisation (UE Projets Tutorés). Le S2 s’achète par un stage de 2 mois prolongeable, évalué à l’oral et à l’écrit. Le stage peut se dérouler en laboratoire de recherche, en entreprise ou dans une collectivité territoriale.

Organisation du M2

Le M2 EAube poursuit la formation pluridisciplinaire débutée en M1. Pendant le S3, les enseignements porteront sur :
  • les approches d’ingénierie environnementale, pour les hydrosystèmes (p.ex. gestion des crues) et pour les milieux urbains (p.ex. espaces verts, infiltration des eaux pluviales) dans le cadre de l’UE Génie écologique et environnemental,
  • les approches des SHS et des sciences politiques des problématiques d’urbanisation et d’environnement (UE Etudes Urbaines Anthropocènes),
  • les méthodes et concepts de l’écologie des impacts de l’anthropocène sur les organismes et les communautés biologiques (UE Réponses de la biodiversité à l’anthropocène), en particulier par l’écophysiologie, l’écotoxicologie et l’écologie microbienne,
  • les outils d’analyse des données (UE Modèlisation Statistique pour la Biodiversité) et des données spatialisées (UE Systèmes d’Information Géographique),
Un projet tutoré individuel portant sur la préparation du stage de longue durée du S4 complètera le semestre. Il permettra de donner le temps de s’engager dans la recherche bibliographique et méthodologique attendue d’un niveau master. Il donnera aussi l’occasion de confirmer les compétences transversales de rédaction et de présentation orales acquises en M1.

Le S4 sera consacré entièrement au stage de longue durée, effectué en laboratoire de recherche, en entreprise ou dans une collectivité territoriale.

 

Contact

Responsable du Parcours :
Bernard Kaufmann
bernard.kaufmann@univ-lyon1.fr

Université Claude Bernard Lyon 1
43 Boulevard du 11 Novembre 1918
69100 Villeurbanne, France