Vous êtes ici : Accueil > Carrières et opportunités > Stages et emplois

Stage

Impact hydrologique des plans d'eau d'un bassin versant : traitement de données et modélisation

Stage - + de 6 mois - Début : Février
Date limite de réponse : 15 décembre 2021
Missions :

Contexte

En France, le nombre de plans d’eau a fortement crû à la fin du XXe siècle, notamment les retenues de substitution pour l’agriculture. Or on observe souvent que l’étiage des rivières se prolonge artificiellement lors du remplissage des retenues à l’automne (Nowak and Michon, 2017). C’est un des effets identifiés par l’expertise collective sur leur impact cumulé des retenues d’eau sur le milieu aquatique (Carluer et al., 2017; Habets et al., 2018). Les établissements publics en charge de la ressource en eau et des milieux aquatiques d’un bassin versant sont en attente d’outils pour établir leurs plans de gestion intégrée de la ressource en eau, notamment des modèles numériques (Badham et al., 2019). Il s’agit en particulier et dans le contexte du changement climatique, de déterminer la période et le volume de remplissage des retenues, pour éviter les pénuries d’eau pour les autres usages ainsi que la dégradation de l’écosystème que constitue la rivière.
L’unité de recherche HYCAR développe des modèles hydrologiques conceptuels ouverts, notamment la bibliothèque airGR en R (Coron et al., 2017). Avec le laboratoire G Eau à Montpellier, elle valide actuellement une version semi distribuée permettant d’inclure des modules pour les prélèvements et les rejets, dans la bibliothèque airGRiwrm pour integrated water resources management (https://airgriwrm.g-eau.fr/).

Objectifs du stage

L’objectif du stage est d’évaluer l’apport d’un modèle hydrologique conceptuel semi distribué incluant les usages de l’eau pour l’élaboration de règles locales de remplissage des retenues plus respectueuses de l’écosystème rivière.

Méthodologie / Etapes de travail

Le cas d’étude est la Sèvre nantaise, sur laquelle HYCAR réalise une étude d’hydrologie quantitative. Le travail se fera en lien avec l’établissement public territorial (EPTB) de bassin Sèvre nantaise (https://www.sevre-nantaise.com/).
Six mois à partir de février-mars 2022
PROFIL RECHERCHÉ

Niveau d'étude requis :

Bac + 4

Formations requises :

Stage de Master 2 ou de dernière école d'ingénieur.

Compétences requises :

Bonnes notions en hydrologie et en modélisation
Une connaissance du fonctionnement thermique des lacs (ou de l’océan) serait un atout supplémentaire pour ce stage
Connaissances en statistiques
Aisance en programmation (si possible en R)
Maitrise des outils de bureautique traditionnels (Word, Excel, gestionnaire de références bibliographiques, etc.)
Aisance rédactionnelle et à l’oral